Kong, 12 novembre 2021 (AIP)- Une équipe de l’ONG Alliance Côte d’Ivoire, en partenariat avec le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, a séjourné à Kong, du lundi 08 au jeudi 11 novembre 2021, dans le cadre d’un projet pilote de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG).

A cette occasion, la mission a consacré une partie de son séjour à l’organisation d’activités de dialogue afin de sensibiliser les différents leaders des cinq villages pilotes, à savoir Kobada, Djégnéné, Kongolo-Tolo, Tintinwoulé et Paraka, sur les conséquences des mutilations génitales féminines (MGF).

La seconde phase de cette mission a consisté à une prise d’engagement des populations en faveur de l’abandon des MGF, matérialisé par la lecture et la signature de la motion d’engagement en présence du sous-préfet de Kong, Kouassi Brou Pierre, représentant le préfet.

Pour Hien Moïse, un habitant de Kong, cette action donne plus d’arguments et de forces dans la lutte contre ce phénomène qui existe encore dans le département de Kong.