Par Nouamane LABIDI

Commune de Naour (Béni Mellal), 01/02/2022 (MAP) – Dans la commune montagneuse de Naour à 50 km de Béni Mellal, l’INDH continue de déployer d’intenses efforts en faveur de la promotion de la scolarisation de la fille rurale en vue de favoriser son épanouissement dans ces zones reculées et difficiles d’accès.

Appui à la scolarisation, transport scolaire, restauration et bien encore, l’INDH offre un panel de services pour s’attaquer au décrochage scolaire qui continue d’entraver le parcours de nombre de filles de la montagne qui se voient contraintes de quitter les bancs de l’écoles pour des raisons multiples, dont la difficulté d’accès aux établissements scolaires à cause de l’éloignement et du climat peu clément en hiver.

Le fort engagement de l’INDH en faveur de la fille rurale dans cette commune s’est concrétisé par la création de Dar Taliba, une véritable aubaine pour les habitants de ce petit village niché aux cœur des chaînes montagneuses de la province Béni Mellal.

Créé dans le cadre du programme de lutte contre la précarité de l’INDH en 2016 pour un montant global de 2,3 millions de dirhams en tant que contribution du Fonds de soutien à l’INDH, Dar Taliba de Naour accueille et héberge quelque 60 filles issues de la commune montagneuse de Naour afin qu’elles puissent poursuivre leur scolarité et persévérer sur la voie de la réussite scolaire.

Dar Taliba de Naour traduit l’engagement infaillible de l’ensemble des intervenants en faveur de la scolarisation de la fille rurale. Elle est l’exemple éloquent des efforts de l’INDH qui a résolu le problème du transport scolaire dont pâtissent les filles de cette zone et de l’hébergement qui continue de les priver de leur scolarisation en raison de la rudesse du climat lors de l’hiver et des chemins accidentés de la montagne.

L’institution de l’Entraide Nationale assure, pour elle, l’accompagnement et l’encadrement en plus du suivi de ce projet.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, le président de la commune de Naour, Mohamed Oukerbi, a salué l’engagement de l’INDH et son appui continu à la scolarisation des filles rurales dans la localité de Naour, rappelant que l’INDH a raccourci la route de l’excellence à ces filles en leur offrant un hébergement de qualité, du transport scolaire et toutes les autres conditions nécessaires à leur excellence.

M. Oukerbi a également salué l’appui de l’ensemble des intervenants qui ont mis à profit leur expérience pour la réussite de ce projet phare qui abrite les filles de la montagne, leur facilite les conditions de scolarisation et leur offre les services de transport scolaire et de restauration, le tout gratuitement.

Dar Taliba de Naour se compose d’une dizaine de dortoirs, d’un immense restaurant, d’une salle informatique, d’une bibliothèque et de plusieurs autres dépendances dont un Centre culturel à la disposition de ces filles pour l’éclosion de leurs talents dans le domaine culturel.

Dans des déclarations à M24, nombre de filles hébergées à Dar Taliba de Naour se sont félicitées de la mise en place de cette maison de l’étudiante, un espace vivant et accueillant et qui leur a permis de transcender les problèmes qui les privaient de poursuivre leur scolarité.