Ferkessédougou – L’ONG Tchele Woye a renforcé les capacités des femmes leaders de six villages de la sous-préfecture de Togonieré (département de Ferkessédougou), sur les violences basées sur le genre (VBG).

Cet atelier s’est tenu le 15 mai 2024, dans le cadre du projet “Voix essentielles”. « L’objectif principal de cette formation était de renforcer les connaissances et les compétences de ces femmes en matière de prise en charge contre les VBG », a expliqué la présidente de l’ONG, Ouattara Gninimankiyé Ineka. La formation a également servi de lucarne pour développer des thèmes liés à l’éducation, à la santé et à l’autonomisation des femmes.

Le sous-préfet de Togoniéré, Kangah Aristide, s’est félicité de l’initiative de l’ONG. Il a encouragé les participantes à faire un large écho de cette formation.

Le projet “Voix essentielles”, qui est conduit à Ferkessédougou par l’ONG Tchele Woye, est une initiative de Speak Up Africa, basé au Sénégal et financé par la fondation Chanel et le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme. Il est implémenté au Burkina Faso, au Sénégal et en Côte d’Ivoire.