Tiassalé, 09 avr 2022 (AIP) – Le personnel féminin et les jeunes filles de la communauté éducative de Tiassalé ont été sensibilisées sur les droits des femmes et la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG), à l’occasion d’une conférence publique animée au lycée moderne de la ville.

L’officier des droits de l’homme à la Commission régionale des droits de l’homme (CNDH) de l’Agnéby-Tiassa, Zadi Nahounou Bénédict, a exposé, jeudi 07 avril 2022, sur les différentes formes de violences faites aux femmes, notamment le harcèlement, le viol, les violences physiques, et énoncé l’arsenal juridique qui les sanctionne.

Il a invité les femmes et les jeunes filles à tirer profit de la législation qui, en plus de les protéger, leur donne des opportunités pour s’affirmer et se réaliser.

Doukouré Rokia de la CNDH a demandé aux femmes de ne pas rester silencieuses face à ces cas de VBG et de les dénoncer d’où qu’elles viennent.

Aux noms de la directrice départementale de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Beugré Bapé, s’est félicité de la mobilisation des participantes, tout en exprimant sa gratitude aux conférenciers. Il a émis le souhait de voir l’année scolaire s’écouler sans aucune forme de violences exercées aussi bien sur l’ensemble des élèves que des personnels.