Kara  – La journée internationale de la femme rurale observée chaque 15 octobre, couplée des journées mondiales de l’alimentation et de l’élimination de la pauvreté, a été célébrée en différée le samedi 22 octobre à Kara et à Bafilo, à travers une causerie débat et une visite d’une mini exposition des produits agricoles.

Ces journées internationales dédiées à la femme rurale, à l’alimentation et à l’élimination de la pauvreté sont organisées par Inades-Formation Togo, dans le cadre de son projet « Sécurité Alimentaire Inclusive et Résilience au Togo » (SAIRT), financé par la BMZ et CBM. Leurs thèmes de célébration sont respectivement : « Les femmes rurales cultivent une bonne nourriture pour toutes et tous » ; « Ne laisser personne de côté » et « En finir avec le non-recours : Pour un accès effectif de toutes et tous aux droits et aux services ».

La manifestation a mobilisé les communautés des zones d’intervention du projet, notamment les bénéficiaires d’Assoli 1 et de Kozah 2, membres des coopératives de l’Union Régionale des Organisation des Producteurs de Céréales (UROPC). L’objectif est de mettre en lumière et en valeur les produits des femmes des coopératives, la qualité de ces produits et les techniques d’une production durable, respectueuse de l’environnement. Il s’est agi également d’échanger sur l’alimentation, qui invite à l’inclusion et de faire un zoom sur l’impact de l’appui et accompagnement d’Inades-Formation Togo et ses partenaires dans les activités de production agricole et autres actions menées en faveur de ces femmes.

Les thèmes de célébration de ces journées ont été animés par LamboniBilibia, chef de projet SAIRT à Inades-Formation Togo. Celui-ci a trouvé que ces thèmes cadrent bien avec les thématiques de son institution et s’illustrent bien dans le projet SAIRT. Il a souligné que ceux-ci invitent à une production durable, saine et suffisante, à une agriculture inclusive et résiliente où les communautés cibles s’autonomiseront financièrement. Pour M. Lamboni, la célébration de ces journées offre un cadre essentiel d’échanges, de réflexions, de mobilisation et de rencontres avec les femmes du monde rural pour débattre des problèmes de leur épanouissement. Il a exhorté ces dernières à ne pas baisser les bras, indiquant que l’exposition des produits agricoles sur les sites des marchés entend promouvoir leur vente et valorisation du fruit de labeur, l’importance et le rôle de chaque acteur lors de ces journées.

Pour Mme KifalangEssodabilaki, conseillère à la commune Kozah 2, la femme rurale est importante à plus d’un titre pour son rôle joué dans la famille, la communauté et le pays, à travers ses produits de champ qui nourrissent la population. Elle a témoigné sa reconnaissance à Inades-Formation Togo qui ne ménage aucun effort pour la valorisation de ces femmes et ses multiples actions dans la commune. Mme Kifalang a invité les femmes présentes à la célébration à relayer le message reçu au profit de leurs consœurs absentes.

Que ce soit à Bafilo ou à Pya, la célébration de ces journées a pris fin par une visite des autorités administratives, communales et locales de la mini-exposition des produits composée de maïs, mil, sorgho, ignames, manioc, patate douce, haricot, niébé, légumes, tomates et arachides.

Le projet « Sécurité Alimentaire Inclusive et Résilience au Togo », couvrent six (6) communes dans les régions de la Kara et des Savanes. Il s’agit des communes Kozah 1 et 2, Assoli 1, Oti Sud 1, Oti 2 et Tandjouaré 1.