Brazzaville, 14 Avril (ACI) – Au total 24 femmes entrepreneures formées aux métiers du numérique ont reçu chacune, le 12 avril à Brazzaville, un certificat de fin de formation en e-commerce, e-business et en webmaster, remis par le directeur de cabinet du ministre en charge du Numérique, M. Jean Marie Nianga.

Organisée du 27 au 29 mars dernier par la Fédération des organisations des femmes entrepreneures des pays d’Afrique centrale, section Congo (Fofe-CA-CG), cette formation a eu pour but d’aider les femmes à devenir autonomes.

Au cours de cette cérémonie, Mme Jicllette Nkosso, l’une des apprenantes, a dit que grâce à cette formation, les participantes ont appris les techniques qui vont leur permettre de «booster» et d’enregistrer leurs publications, ainsi que de «référencer» leurs articles sur la liste des produits vendus. Selon elle, les méthodes apprises vont leur permettre d’éditer les articles écrits à travers la plateforme WordPress, pour leur publication dans les sites web.

En outre, Mme Nkosso a fait savoir qu’avec Facebook, elles ont acquis des connaissances sur les dispositions de lancement des campagnes publicitaires et des campagnes YouTube pour leurs business.

Au cours de cette formation, a-t-elle poursuivi, les participantes ont eu connaissance des applications comme ‘’Shopify’’, dont elles n’avaient aucune connaissance. Cette application va leur permettre d’approfondir leurs connaissances sur la création des boutiques en ligne et de gérer les produits en matière de gestion des stocks et de gestion du personnel dans les entreprises.

Pour sa part, le point focal genre au ministère en charge du Numérique, Mme Cyndi Ngamassa, a dit que «chacune d’entre vous, ayant participé à cette formation, a saisi l’importance de son impact sur la Fofe, mais également sur les associations de la société civile».

Elle a souhaité que les autres femmes embrassent pleinement leurs capacités pour qu’elles brillent aussi dans leurs secteurs d’activités, soulignant que l’objectif est de convertir l’entrepreneuriat informel en formel, pour une meilleure contribution à l’économie locale et que l’apport des femmes soit quantifiable.

Dans son allocution, la présidente de la Fofe Congo, Mme Carine Ibombo, a appelé les institutions internationales accréditées au Congo à soutenir les femmes congolaises dans les métiers du numérique et à les aider à élargir leurs connaissances aux métiers du numérique.

Poursuivant son propos, elle a fait savoir que chaque année, deux mois sont marqués par deux journées qui accréditent l’honneur de la femme. Il s’agit notamment de la Journée internationale des Droits de la Femme, célébrée le 8 mars, et la Journée de la «Femme Digitale», le 17 avril.

Lancée en 2013, cette dernière journée a pour but de sensibiliser les femmes aux métiers du numérique, «un secteur très vaste, dans lequel chacune peut trouver une opportunité épanouissante», a-t-elle ajouté.

Profitant de cette occasion, la présidente de la Fofe Congo a sollicité le concours du ministère en charge du Numérique et des organes techniques ‘’Osiane’’ pour s’approprier la journée du 17 avril et former plus les femmes dans le digital, afin de donner un sens à cette commémoration.