Dublin – Une cérémonie en hommage à des femmes marocaines et irlandaises aux parcours exceptionnels, a été organisée, lundi à Dùn Laoghaire, au sud de Dublin, à l’initiative de l’ambassade du Maroc en Irlande.

Lors de cet événement tenu en marge de la Journée internationale de la femme et co-organisé avec le Conseil du Comté de Dún Laoghaire-Rathdown, des figures féminines marocaines et irlandaises de renom ont présenté des témoignages poignants retraçant leurs expériences et évoquant leurs réalisations au cours de leurs carrières exceptionnelles.

Côté marocain, c’est l’alpiniste Bouchra Baibanou, qui est revenue sur son parcours avant de céder la parole à Rajaâ Cherkaoui El Moursli, chercheuse, scientifique et éditrice connue dans le monde entier pour ses contributions dans les domaines de la physique nucléaire et de l’énergie.

Les femmes irlandaises étaient représentées par l’entrepreneure Sinéad Buckley-Quinn et l’auteure et historienne de l’art Eimear O’Connor, connues pour leur dévouement en faveur de l’art et de l’environnement et leur contribution positive à la société irlandaise.

Dans son allocution à cette occasion, l’ambassadeur du Maroc en Irlande, Lahcen Mahraoui, a mis l’accent sur l’impératif de vivre dans un monde plus équitable et plus inclusif, exempt de préjugés, de stéréotypes et de discriminations.

“Un monde où les femmes sont valorisées, où leurs droits sont garantis et où elles peuvent faire entendre leur voix, au même titre que les hommes”, a-t-il souligné.

Au Maroc, conformément à la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le pays a fait de l’égalité des sexes, du respect, de la protection et de la promotion des droits des femmes une priorité de ses politiques intérieures et de son action diplomatique, a rappelé M. Mahraoui.

Les femmes marocaines sont de véritables actrices du progrès du Royaume dans de nombreux domaines, a-t-il affirmé, soulignant que le nombre de femmes occupant des postes de direction et de leadership est en évolution constante.

De plus, le Comité national marocain pour l’égalité entre les hommes et les femmes, nouvellement créé, tiendra bientôt une réunion pour concevoir la Stratégie nationale pour l’égalité entre les hommes et les femmes pour l’année 2023-2026, a fait savoir le diplomate.

L’autonomisation des femmes au Maroc est également motivée par les engagements régionaux et internationaux du Maroc en faveur de l’égalité des sexes, a-t-il précisé, notant que le Royaume a adhéré à la majorité des conventions et traités internationaux relatifs aux droits de l’homme, tout en poursuivant ses efforts pour harmoniser son cadre national avec le système universel des droits de la femme, en particulier la Convention sur l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDAW).

Une pléiade de personnalités politiques et diplomatiques était présente parmi l’assistance, ainsi qu’une centaine de collégiennes et de lycéennes venues profiter des expériences inspirantes des femmes honorées.

Elles ont d’ailleurs longuement échangé sur les défis d’une carrière scientifique avec Mme Cherkaoui El Moursli, avant de s’enthousiasmer pour les aventures hors norme de Mme Baibanou, première Marocaine à escalader les sept sommets du Monde: Le Kilimandjaro (Afrique) en 2011, l’Elbrouz (Europe) en 2012, l’Aconcagua (Amérique du Sud) en 2014, le mont McKinley (Amérique du Nord) en 2014, les Pyramides Carstens en Espagne (2015), l’Everest en Asie (2017) et le Vinson en Antarctique (2018).