Œuvrer pour faire entendre les voix des femmes africaines

Source : MAP Corporate N° 102

• Bouchra Azour, Membre & Conseillère du Réseau des Femmes Leaders – NWL FAAPA :

Ma vie à la MAP : Trois questions à Mme Bouchra Azour Comment avez-vous intégré la MAP ?

Mon parcours a commencé officiellement en 2005. Officieusement, mon aventure à la MAP débute en 2001, lors de mon premier stage professionnel, suivi d’un
deuxième stage de fin d’études en 2004. En décrochant mon diplôme en journalisme (ISIC), la MAP était comme une évidence, une deuxième maison. J’y retournais avec ce sentiment de “home sweet home”. Mon expérience s’est enrichie tout au long de mon parcours professionnel: A la rédaction centrale mais aussi à l’échelle régionale, notamment à Essaouira (2010-2013) et au Pôle régional RSK où j’exerce actuellement.

Votre expérience au sein du NWL-FAAPA ?

Cette expérience enrichissante à l’échelle continentale a commencé en 2019. A l’issue d’une session de formation sur le leadership féminin en Afrique organisée par la FAAPA, des journalistes et cadres femmes des agences de presse africaines ont décidé de créer le Réseau des Femmes Leaders des Agences de Presse Africaines: NWL-FAAPA.  L’idée principale est d’œuvrer pour faire entendre les voix des femmes africaines, excellant dans tous les domaines d’activité, mais aussi explorer les voies à même de favoriser l’empowerment des femmes du continent. En tant que conseillère, j’ai l’occasion d’échanger avec des collègues des pays membres de la FAAPA. L’objectif étant de partager les expériences réussies et développer le contenu du site dédié au réseau, lancé récemment. Je suis également membre du CPM de la MAP, ce qui m’offre l’occasion de travailler, au sein d’une équipe très dynamique, afin de promouvoir la place de la femme et favoriser son épanouissement dans les différents plans de carrières.

Quelles sont vos ambitions futures à la MAP ?

Chaque jour est une nouvelle expérience avec des défis à relever. Mon ambition est d’être toujours à la hauteur de toutes les nouvelles opportunités que la MAP m’offre.